big-mace.jpg

Né en 1815 dans une famille ouvrière, Jean Macé devient enseignant et journaliste.

Il milite pour le suffrage universel et pour l'instruction, remède à l'injustice sociale : il faut donner au peuple les moyens de s'instruire et de s'informer, afin que chacun puisse jouer son rôle de citoyen.

En 1866, il crée la Ligue de l'Enseignement, association qui se bat pour l'instauration d'une école gratuite, obligatoire et laïque.

__"A quelqu'opinion qu'on appartienne, si l'on peut se rencontrer dans un intérêt commun, en travaillant à chasser l'ignorance et l'intolérance, on fait par là-même oeuvre de citoyen" __ Jean Macé réclame également l'émancipation des femmes, leurs droits à toutes les fonctions sociales et l'égalité des sexes devant l'éducation. En 1884, il s'exprime ainsi devant les membres de la Ligue : _''_"J'ai beau regarder, je ne vois pas assez de dames ... Il faut nous habituer à amener nos femmes avec nous, pour qu'elles vivent la même vie que nous". __''

Décédé en 1894, Jean Macé a reposé au cimetière de Monthiers dans l'Aisne (photos suivantes) (photos : Pascale Vilain), avant le transfert de sa dépouille à Beblenheim

IMG_9189.JPG

IMG_9187.JPG

IMG_9188.JPG